Quels tissus pour une bouillotte ?

Quels tissus pour une bouillotte ?

Filtrer
Filtrer

Quels tissus choisir pour une bouillotte ?

Plus question de frissonner tout l’hiver ! Cette année, en plus des pulls chauds ou des plaids douillets, on se lance dans la création d’une bouillotte en tissu fait main. Avec ses motifs amusants ou son look ultra tendance, ce petit accessoire se montre pratique au quotidien, mais aussi très facile à réaliser. Le plus dur ? Parvenir à choisir le bon tissu… Pas de panique, l’équipe Mondial Tissus relève le défi en livrant de précieux conseils.

Sommaire :

  • Quels sont les différents types de bouillottes ?

    Parmi les bouillottes vendues dans les magasins, le choix est vaste. On retrouve quatre grands types de bouillottes :

    • La chaufferette : généralement petite, elle tient dans une poche ! Elle est liquide et se solidifie lorsque l’on casse la pastille présente dans la pochette. Elle chauffe alors instantanément !
    • La bouillotte électrique : se branchant sur le courant électrique, elle va chauffer automatiquement le liquide sur une longue période.
    • La bouillotte à eau : elle se remplit d’eau chaude et nous permet de rester au chaud longtemps.
    • Bouillotte sèche : elle doit se mettre au four ou au micro-ondes pour chauffer les matériaux secs présents à l’intérieur (comme des noyaux de cerise par exemple).

    En couture, seuls deux modèles nous intéressent : les bouillottes à eau et la bouillotte sèche. Tous les autres sont bien plus difficiles à réaliser ou nécessitent de disposer d’équipements électriques ou électroniques particuliers. Pour réaliser notre accessoire, on a donc deux possibilités :

    • La bouillotte à eau est la plus classique. Il s’agit d’une poche en caoutchouc remplie d’eau, puis placée dans une housse en tissu. Cette dernière est indispensable pour utiliser sans danger la bouillotte. Elle évite ainsi tout risque de brûlure, limite le désagréable contact du caoutchouc sur la peau et assure une parfaite hygiène de l’accessoire. Il suffit de la retirer pour la laver ! Pratique non ? Autre avantage de la bouillotte à eau : elle s’utilise en été comme en hiver. À nous de choisir d’y mettre de l’eau chaude ou froide en fonction des saisons.
    • La bouillotte sèche, quant à elle, ne fonctionne pas avec du liquide, mais grâce à des pétales de lavande ou des noyaux de cerise. Ces derniers sont chauffés directement au micro-ondes. Son inconvénient ? Elle reste chaude moins longtemps et ne peut pas être utilisée pour le froid.

    On n’a plus qu’à choisir le modèle à réaliser et se mettre à la couture !

  • Quels tissus pour une bouillotte ?

    En créant nous-mêmes notre bouillotte, plus aucun risque de souffrir du froid. Placée contre nous, sous le plaid, elle est synonyme de soirées relaxantes. Pour vite en profiter, on se lance dès maintenant ! Première étape, on choisit avec soin le tissu :

    • Pour une bouillotte à eau, rien ne nous arrête. Tous les tissus peuvent être utilisés, à condition d’opter pour des matières douces, agréables au contact de la peau. Autant tout miser sur le confort, non ?
    • Pour une bouillotte sèche, seuls le coton et le lin conviennent. Il est ici important de sélectionner uniquement des fibres naturelles pour éviter de les voir s’enflammer dans le micro-ondes. Si on veut un peu plus de fantaisie, on peut créer un pochon (qui se retire de la housse) de lin contenant les graines avec en plus une jolie housse confortable, plus esthétique à réaliser dans un autre tissu. Au moment de l’utiliser, on retire le pochon afin de ne placer que cette partie au micro-ondes. Hop, plus aucun risque de voir apparaître des flammes ! Voilà une solution 2 en 1 pour allier style et sécurité.

    Le saviez-vous ? On joue la prudence avec le micro-ondes. Attention à ne pas dépasser 1 minute de chauffe à moins de 1 000 watts dans le micro-ondes. Au-delà, la bouillotte se détériore.

  • Quel tissu peut passer au micro-ondes ?

    Pour créer sa bouillotte sèche, un seul mot d’ordre : la prudence. Seuls le coton et le lin peuvent passer au micro-ondes sans risque. Les tissus synthétiques sont à réserver aux modèles à eau ou à une housse additionnelle.

    Les matières synthétiques sont sensibles à la chaleur, elles peuvent donc se détériorer rapidement au fil des utilisations.

    Alors attention à bien vérifier la composition de nos tissus avant de les chauffer !

  • Quelle quantité de tissu choisir ?

    La forme ou la taille de la bouillotte influencent le métrage. On compte néanmoins un minimum de 50 centimètres dans la laize pour réaliser un modèle de dimensions standards.

    Pour les formes plus fantaisistes comme les bouillottes en forme de peluche, mieux vaut se référer au patron. Il nous indique la quantité de tissu recommandée.

  • Quels accessoires privilégier ?

    Côté fermeture ou décoration, quelques petits accessoires peuvent être ajoutés à notre bouillotte à eau. Un élastique est par exemple très utile pour resserrer le haut du tissu, afin de s’adapter à la forme de la poche en caoutchouc.

    Il est aussi possible d’ajouter une fermeture en plastique (gare aux brûlures avec le métal). Pour la déco, on se fait plaisir avec des pompons, des rubans, etc. Finalement, on laisse notre créativité s’exprimer !

-

  • Un conseil ?

    Envie d’une bouillotte 100 % cocooning ? On jette notre dévolu sur la fausse fourrure. Sobre ou plus colorée, elle a l’avantage de nous offrir beaucoup de douceur.

     

    L’hiver s’annonce douillet ! Grâce à nos talents de couturier, plus besoin de multiplier les couches de vêtements, on se fabrique nous-mêmes une bouillotte pour nous réchauffer.

Nous ne pouvons pas trouver de produits correspondants à la sélection.